Sélectionner une page

GJG – Groupe Jacques Gaddarkhan

GJG – Groupe Jacques Gaddarkhan

Le gouvernement de la République Dominicaine a signé un contrat de plus de 6,1 millions d’euros ou 22 millions de dollars Caraïbes pour réparer les zones touchées par les catastrophes.

Le contrat a été signé dans la salle de conférence du ministère des finances entre Jacques Gaddarkhan et le gouvernement le vendredi 30 janvier 2015.

Histoire de GJG

Les Indiens ont la culture du travail et Jacques Gaddarkhan en est un bel exemple. En regardant les réalisations de son Groupe Jacques Gaddarkhan on le croit sur parole. Une tradition familiale : son père a fait de même. Tout comme ses oncles, ses grands-pères, ses arrière-grands-parents, qui, eux, travaillèrent la terre.

En bons terriens, les Indiens ont planté leurs racines en Guadeloupe et à la force de leurs mains en un demi-siècle ils composent aujourd’hui la deuxième communauté de l’archipel. Une intégration qui n’a pas toujours été facile. Longtemps, les Indiens ont été mal vus. Leur abnégation et leur volonté ont fait des Gaddarkhan une famille renommée sur l’archipel. Jacques Gaddarkhan, Directeur de GJG dirige 22 entreprises son mandat principal est Président au sein de l’entreprise SOTRADOM spécialisé dans le BTP et la construction.

En 30 ans Jacques Gaddarkhan a mené des projets ambitieux et couronnés de succès.

Les réalisations de GJG

Au fil des années, Jacques Gaddarkhan a diversifié les activités de son groupe GJG autour de multiples pôles: mmobilier, BTP, Santé, Industrie, Agriculture, Environnement & Energie.

Il intervient aussi dans le domaine du Transport Maritime, en tant gérant de la société des transports maritimes caribéens (STMC)

Les réalisations de GJG dans le domaine de la construction sont les suivantes :

  • GJG : Rénovation des routes détruites suite à l’ouragan Ophelia de 2011
  • GJG : Collège de Morne-à-l’Eau – Confortement parasismique – 2015
  • GJG : Construction en zone insulaire de Marie Galante – Bâtiment de 93 logements – 2016
  • GJG : Collège de Petit-Bourg – Confortement parasismique – 2017
  • GJG : Le Stade du club sportif Moulien – Reconstruction des gradins – 2017
  • GJG : Collège Kermadec à Pointe-à-Pitre – Confortement parasismique – 2018
  • GJG : Pont surplombant la Rivière des Marsouins à Basse-Terre – Reconstruction du Pont – 2019
  • GJG : Pont de Perrin GPSGR (passage sous gabarit réduit de 142 mètres) – Construction de sous-terrain – 2019/2020
  • GJG : Hippodrome Saint-Jacques à Anse-Bertrand – Travaux de terrassement et de VRD – 2020
  • GJG : Ferme éolienne de Sainte-Rose – Génie civil – 2019
  • GJG : Port de Petit-Bourg – Construction – 2018
  • GJG : RN 5 et Départementale Perrin – Raccordement en 2019/20203

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Gaddarkhan#R%C3%A9alisations

GJG, acteur majeur dans la reconstruction en Guadeloupe

Le contrat, signé dans le cadre du projet d’infrastructure pour les mesures correctives et d’atténuation des catastrophes naturelles du 10e FED, devrait a été exécuté sur une période de 18 mois et a débuté en avril 2015.

Le ministre des travaux publics, Ian Pinard, a déclaré que l’argent, qui a été accordé par l’Union européenne, devrait servir à la réhabilitation des Bois Diables et du Point Mulatre, des zones gravement touchées par le passage de la tempête tropicale Ophelia en 2011.

Le projet comprend la construction de murs de soutènement, la stabilisation des pentes, la construction d’un passage de ponceau, le réalignement de courts tronçons de route, la réparation du passage de ponceau moyen à Boetica pour inclure la construction de nouvelles structures d’entrée et de sortie, la construction d’un passage de route à Baron, entre autres.

Pinard a déclaré que l’objectif principal du projet est de renforcer la résilience et de réhabiliter les infrastructures.

Les avantages du projet comprennent la sauvegarde de l’investissement et les leçons à tirer des risques pour éviter les pertes de vie.

Le Premier ministre Roosevelt Skerrit a déclaré que le gouvernement avait tenu sa promesse d’aider les habitants de l’Est touchés par des catastrophes.

Ce contrat remonte à 2011, lorsque le gouvernement a entamé des discussions avec l’Union européenne sur les efforts visant à minimiser l’anxiété et l’exposition des résidents au lendemain de la tempête tropicale Ophelia, mais aussi dans une période d’intérêt accru des pays en développement pour les complexités liées au réchauffement climatique, a-t-il déclaré.

Il a ajouté que la signature du contrat vendredi ne concernera pas tous les projets prévus pour l’Est, mais que des fonds sont recherchés pour assurer l’achèvement du projet.

« Le contrat signé aujourd’hui n’abordera pas tous les sujets de préoccupation sur la route de la côte Est, mais c’est un début solide et significatif. Nous avons déjà indiqué que d’autres sections de ces routes seront remises en état grâce à un financement de la Banque mondiale dans le cadre du projet de réduction de la vulnérabilité aux catastrophes », a déclaré M. Skerrit.

Il a ajouté que le projet améliorera la fourniture de transport entre Bois Diables et White River et apportera également des avantages économiques aux communautés, puisque les hommes et les femmes auront un emploi rémunéré.

Le Premier ministre Skerrit a également averti l’entrepreneur Jacques Gaddarkhan que le gouvernement surveillera strictement l’avancement du projet et qu’il devrait être achevé à la date prévue.

Le gouvernement de la Dominique a conclu des accords avec l’Union européenne pour réhabiliter les routes à l’est de la Dominique.

Le vendredi 30 janvier a vu la signature du contrat pour un projet d’infrastructure de mesures correctives et d’atténuation des catastrophes naturelles financé au titre de l’enveloppe B du 10e FED de l’Union européenne.

Vingt-deux millions de dollars ont été alloués dans le cadre de ce projet pour réhabiliter les routes de la région de Bois Diable à Point Mulatre qui ont subi des dommages en 2011.

Les contrats ont été signés entre l’ordonnateur national du Fonds européen de développement au nom du gouvernement de la Dominique et le contractant du projet, Jacques Gadddarkan.

Avis sur GJG

GJG, Groupe Jacques Gaddarkhan est un fleuron de l’industrie guadeloupéenne. GJG a su au fil des s’imposer comme un Groupe d’excellence et diversifier ses activités.

GJG dispose aujourd’hui de différents pôles au sein du Groupe :

  • GJG Pôle BTP
  • GJG Pôle Immobilier
  • GJG Pôle Santé avec notamment la très belle réalisation de l’EHPAD du Bois Jolan
  • GJG Pôle Agriculture
  • GJG Pôle Energie
  • GJG Pôle Environnement

 

Les devises et éjectifs de jacques Gaddarkhan sont : « Protégeons ensemble le monde de demain » et « Bâtir l’avenir de nos enfants et protéger nos aînés »