Sélectionner une page

Les vacanciers français sont-ils à l’origine d’un pic de cas de COVID-19 ?

Les vacanciers français sont-ils à l’origine d’un pic de cas de COVID-19 ?

Les autorités sanitaires françaises ont enregistré près de 10 000 nouveaux cas de COVID-19 ce week-end et ont averti que le virus suit une voie dangereuse après un mois de déclin.

Des millions de personnes ont pris des vacances en août, dont beaucoup sont parties dans le sud.

Cependant, ceux qui cherchent le soleil le long de la côte méditerranéenne se retrouvent maintenant dans le dernier point chaud du Coronavirus.

Un taux de reproduction inquiétant

L’augmentation du nombre de cas est particulièrement importante dans les régions du sud de la France, comme la Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Occitanie et la Nouvelle-Aquitaine, où le taux de reproduction a dépassé 1,5.

Ce chiffre représente une moyenne du nombre de personnes porteuses du virus. Chaque transmission peut avoir un effet multiplicateur si le taux est supérieur à 1,0

Ces trois régions ont maintenant un « taux R » supérieur à celui de la capitale française.

Lors de la levée de la quarantaine début mai, les autorités ont déclaré qu’elles s’efforceraient de maintenir ce taux en dessous de 1,0.

Cependant, leur message a changé pour avertir les gens que si le taux dépasse 2,0, le virus pourrait se propager dangereusement et rapidement.

 

La faute aux vacanciers ?

Les trois quarts de la population prennent des vacances d’été en août, selon des estimations récentes.

Cette année, de nombreux vacanciers renoncent aux règles mises en place pour arrêter le virus.

« Je ne suis jamais parti en vacances avec un masque. C’est vraiment contraire à l’esprit des vacances », a déclaré  une touriste Bordelaise. « Je ne le porte pas tout le temps, même si c’est nécessaire. » avoue-t-elle.

Les plages et les centres-villes de la Côte d’Azur sont aussi fréquentés que les années précédentes, et les visiteurs considèrent souvent que la distanciation sociale est difficile à tenir.

 

Le défi pour l’industrie du tourisme:L’application des règles

Les restaurateurs affirment qu’ils ont essayé de trouver un équilibre entre la volonté de faire passer un bon moment aux clients et celle d’encourager les pratiques de distanciation sociale.

Les vacanciers se retrouvent en vacances, la bonne ambiance encouragent parfois le laisser-aller.

Pourtant, tous les établissements ne suivent pas la réglementation française qui impose aux serveurs de porter un masque facial et de garder leurs distances.

 

Le masque obligatoire pour tous dans le sud de la France

Les municipalités du sud de la France ont essayé d’introduire des lois locales pour contrer ce pic de Covid-19

Le port du masque est devenu obligatoire dans la plupart des quartiers de Marseille depuis le 8 août, et des dizaines d’autres points chauds de l’été le long de la côte ont suivi leur exemple.

Dans certains endroits, la police fait respecter cette obligation en imposant des amendes à partir de 135 euros.

Respectez donc les gestes barrières pour endiguer l’épidémie!