Sélectionner une page

Le CBD pour surmonter les troubles de l’alimentation

Le CBD pour surmonter les troubles de l’alimentation

Les scientifiques ont éliminé la peste et la polio, mais les troubles alimentaires continuent de ravager le monde et particulièrement l’amérique du nord. Il y a de fortes chances que vous ou l’un de vos proches souffrez d’un trouble alimentaire.

Malheureusement, il n’existe pas de traitement médical universel contre des troubles tels que l’anorexie ou la boulimie. C’est pourquoi les traitements alternatifs se présentent sous diverses formes. Des recherches récentes suggèrent que le CBD (cannabidiol) pourrait être bénéfique pour traiter les troubles alimentaires. Cela semble prometteur, non ?

​Les troubles de l’alimentation : A quel point sont ils préjudiciables?

L’obésité en France métropolitaine concerne 15,8 % des hommes et 15,6 % des femmes, elle est très souvent corrélée avec le statut social. On estime qu’1 Français sur 2 a un excès de poids.

Les troubles alimentaires peuvent être mortels. Bien qu’il n’existe pas de données universelles sur le taux de mortalité lié aux troubles alimentaires, différentes études estiment qu’il est assez élevé. Au niveau mondial, le taux de mortalité standardisé (TMS) est de 5,8 % pour l’anorexie mentale, de 1,9 % pour la boulimie mentale et de 1,9 % pour les autres troubles du comportement alimentaire non spécifiés. Cela signifie donc qu’il existe un risque important de décès dans la population mondiale pour les personnes obèses.

Ce qui est triste, c’est qu’il n’existe actuellement aucun traitement médical universellement approuvé contre les troubles du comportement alimentaire, car aucun d’entre eux n’a démontré une efficacité suffisante. Dans de nombreux cas, les professionnels de la santé prescrivent des antidépresseurs pour traiter les problèmes de santé mentale sous-jacents, comme l‘anxiété ou la dépression. Le traitement alternatif des troubles alimentaires prend également la forme d’un changement de mode de vie et de régime alimentaire. Le traitement par le CBD est également devenu un sujet brûlant dans le monde de la science, même si des recherches suffisantes doivent encore être menées.

 

Les troubles du comportement alimentaire – quels sont ils?

Bien que les symptômes des troubles alimentaires varient d’une personne à l’autre, il est possible d’identifier les trois plus courants d’entre eux :

  1. L’anorexie nerveuse,
  2. La boulimie nerveuse
  3. L’hyperphagie boulimique.

L’anorexie nerveuse, appelée simplement anorexie, est l’un des troubles alimentaires les plus graves, caractérisé par une maigreur anormale et une peur extrême de prendre du poids. Dans de nombreux cas, l’anorexie est un état psychologique dans lequel la personne qui en souffre a une perception déformée de son poids et de sa forme. Bien que les causes profondes de l’anorexie varient d’une personne à l’autre, les experts l’attribuent souvent à des influences socioculturelles et à la pression médiatique pour rester mince.

Les symptômes les plus courants de l’anorexie sont un poids corporel anormal, un manque d’appétit, la léthargie et une peau jaunâtre. En général, les patients souffrant d’anorexie restreignent dangereusement leur alimentation, abusent des laxatifs et pratiquent un sport de façon excessive. Dans de nombreux cas, ils assimilent un corps mince à une valeur personnelle. Néanmoins, ces personnes continuent à perdre du poids même lorsque la forme souhaitée est déjà atteinte.

La boulimie, appelée simplement boulimie, est un autre trouble alimentaire majeur. Toutefois, contrairement aux patients souffrant d’anorexie, les personnes atteintes de boulimie conservent généralement un poids normal. Elles ont néanmoins une attitude malsaine vis-à-vis de la consommation de nourriture. Les patients boulimiques ont tendance à manger de grandes quantités de nourriture et à perdre le contrôle de leur alimentation. Par la suite, ils se débarrassent des calories excédentaires de diverses manières nuisibles, par exemple en utilisant à mauvais escient des laxatifs et des suppléments amaigrissants, en suivant un régime strict ou en se faisant vomir. La boulimie va de pair avec une l’image de soi dégradée. Les personnes boulimiques ont tendance à se juger strictement sur leur silhouette.

 

Traitements traditionnels et alternatifs : Quelle est leur efficacité ?

Les troubles alimentaires étant principalement liés à des problèmes psychologiques, les traitements traditionnels comprennent la thérapie et les médicaments antidépresseurs. Les personnes atteintes peuvent se voir prescrire des séances de thérapie, des plans diététiques, ainsi que des médicaments. Cependant, ni les remèdes psychiatriques ni les médicaments antidépresseurs n’ont montré suffisamment d’efficacité pour traiter les problèmes de santé mentale sous-jacents ou modifier les habitudes néfastes. C’est pourquoi des méthodes alternatives de traitement sont souvent explorées par les personnes en surpoids, telles que le changement de mode de vie et des activités sociales pour renforcer la confiance. Pourtant, le succès des méthodes alternatives varie également d’un cas à l’autre.

Le CBD apparait comme une solution prometteuse. Un certain nombre de recherches scientifiques suggèrent que le cannabidiol a de puissants effets anti-stress et anti-inflammatoires. Le CBD peut donc être utilisé comme traitement complémentaire de problèmes de santé tels que l’anxiété, la douleur chronique, la dépression, l’inflammation, les troubles du sommeil, les douleurs musculaires et le stress. Le CBD est totalement légal dans l’Union européenne (tant qu’il n’inclus pas de THC, le composant aux effets psychotropes du cannabis) et de nombreux professionnels de la santé le recommandent comme traitement thérapeutique.

effets du cbd sur l'anorexie

Le point de la recherche scientifique sur le cannabis et ses composants

Tous les mammifères, y compris les humains, possèdent un système de signalisation des lipides. Il est en charge du système endocannabinoïde (SEC), qui fonctionne comme une communication cellulaire au sein de l’organisme. Pour communiquer entre les cellules, le SEC utilise deux supports :

  1. Les récepteurs
  2. Les activateurs cellulaires. Ces activateurs cellulaires, également appelés endocannabinoïdes, agissent comme des messagers qui délivrent des messages à un récepteur particulier. Les récepteurs sont organisés en deux groupes – CB1 et CB2 – et répartis dans tout le corps.

Les récepteurs CB1 sont principalement situés dans le cerveau et affectent la coordination, les émotions et l’humeur.

Les récepteurs CB2 sont surtout détectés dans le système immunitaire. Ils influencent l’inflammation et la douleur.

Les troubles de l’alimentation peuvent également être associés à un mauvais fonctionnement du système endocannabinoïde. Selon des recherches récentes, le SEC est responsable de la régulation des relations humaines avec la nourriture. Par conséquent, les personnes souffrant d’anorexie, de boulimie et d’autres problèmes de santé similaires sont susceptibles d’avoir un système endocannabinoïde faible ou inactif.

Le potentiel de guérison des cannabinoïdes réside dans la manière dont ils interagissent avec le SEC humain. Par exemple, le célèbre THC (tétrahydrocannabinol) se fixe directement sur les récepteurs CB1 et provoque un sentiment de « high ».

Le CBD, au contraire, ne se fixe directement sur aucun de ces récepteurs. Au lieu de cela, le CBD les stimule indirectement. Par conséquent, les récepteurs CB1 et CB2 produisent tous deux une légère réponse non psychoactive.

 

Comment le CBD peut-il aider les personnes souffrant de troubles de l’alimentation ?

Tout d’abord, le CBD peut faciliter un système endocannabinoïde sain. Ainsi, en consommant des produits infusés au CBD, comme des e-liquides, des huiles ou des boissons au CBD, on peut inciter le système endocannabinoïde à produire lui-même des cannabinoïdes. En conséquence, le système endocannabinoïde corrigera les déséquilibres existants qui ont initialement causé le trouble alimentaire.

Deuxièmement, le CBD peut apporter une aide thérapeutique au cerveau et soutenir la santé mentale. D’une manière générale, les personnes souffrant de troubles de l’alimentation présentent des schémas comportementaux inquiétants. En effet, dans de nombreux cas, les troubles de l’alimentation sont causés par une certaine pression intérieure visant à maintenir une image corporelle irréellement mince.

Habituellement, les personnes souffrant d’anorexie ou de boulimie souffrent simultanément d’anxiété ou de dépression. Quant au CBD, il est utilisé depuis des siècles comme un remède anti-stress et de relaxation. Ainsi, en éliminant les symptômes d’accompagnement des troubles alimentaires sous forme de frustration mentale, le CBD peut faciliter le rétablissement.

Toutefois, il n’existe pas de preuves cliniques suffisantes que le CBD peut traiter l’anxiété, la dépression et les sautes d’humeur. Cependant, l’utilisation du CBD pour réduire les conditions psychologiques à l’origine des troubles alimentaires présente ses propres avantages. Contrairement aux antidépresseurs, le CBD est naturel et ne provoque pas de dépendance.

Enfin, dernier avantage, le CBD peut être lentement intégré à la routine quotidienne sans ordonnance (il est toutefois conseillé de consulter un professionnel de la santé s’il est mélangé à d’autres médicaments).